Site de l'académie de Versailles

Accueil > La vie de l’école > Voyage au centre de la ville

Voyage au centre de la ville

sortie des CM2 à la découverte de l’histoire de SQY

samedi 17 décembre 2016

Jeudi 8 décembre, la classe de CM2 a bravé le froid pour découvrir, à l’aide d’une guide du Musée de la Ville, l’évolution de Saint Quentin en Yvelines sur trois décennies...

Après la seconde guerre mondiale, la population française est pauvre. Les habitants des campagnes n’ont pas de travail donc ils viennent à Paris. Ils s’installent dans des bidonvilles autour de Paris (Arthur)
Pour loger tous ces gens, on décide de construire cinq villes nouvelles à 30 km tout autour de Paris : Cergy-Pontoise, Marne-la-Vallée, Melun-Sénart, Evry et Saint-Quentin-en-Yvelines (Shaïma)
Jusque dans les années 1970, Guyancourt était un tout petit village (Jamali), avec des fermes (Boushra)

Saint Quentin en Yvelines a beaucoup évolué depuis les années 1970. Certains magasins ou squares ont été détruits comme le square du Germe de Ville ou le centre commercial Euromarché (Anna)
L’immeuble International est le premier immeuble construit dans les années 1970 (Siegfried) Il faut y rentrer par une dalle (Mohamed Ali). Dans les années 70, il n’y a pas beaucoup d’espaces verts, les immeubles sont surtout construits avec du béton (Alex). Les bâtiments ont une seule fonction (travailler ou se loger ou se divertir). L’architecture est monotone : façades en béton vitre teintées et toits en terrasse (Ana Maria)
Dans les années 70, les piétons marchaient sur des passerelles, dans des souterrains ou sur des dalles. Les voies de circulation étaient séparées pour éviter les accidents.

A chaque décennie il y a un nouveau style. En 1980, les maisons de la rue Colbert sont en briques et ont un toit avec deux pans inclinés, comme les maisons qu’on dessinait quand on était petits (Fériel)
Les matériaux commencent à se diversifier et les couleurs aussi (Ana Maria)
Dans les années 80, les lieux de travail, d’habitation et de loisir sont regroupés. Les espaces verts comme le Parc du Petit Prince sont au cœur des habitations.

Dans la ville, des artistes ont créé des œuvres d’art comme le plafond de la passerelle piétonne de la gare (Agnès)
En 1990, la maison de la communication est toute en verre sur une structure métallique. Le parc de l’Université est créé.


| Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP
Ecole élémentaire Robespierre (académie de Versailles)
Directeur de publication : Véronique Tapissier